Initiatives catalogue

Supprimer toutes les publicités avec l'asso-pack + ?
Commander !

Annuaire association

Qui sommes-nous? Que faisons-nous?

Appel à contribution

Carmen Boustani : Appel à contribution pour le numéro 16 de la Revue des lettres et de traduction  (Université Saint-Esprit, Faculté des Lettres, Kaslik, Liban)

 

 

Pour le prochain numéro, concernant le dossier,  nous avons choisi le thème Pourquoi lit-on des romans ?

Avec la modernité, la littérature ne compte plus que sur elle-même. Désormais le rapport qu’elle entretient avec la société et la technologie  est un rapport de tension. Nous revenons à Todorov dans son livre La littérature en péril (Flammarion 2007).

 Mais de tout temps nous aimons lire des romans, raconter des histoires, explorer avec talent et insolence l’espace infini des imaginaires littéraires. Nous nous interrogeons sur le comment peut-on définir les œuvres et les expériences de fiction ? Pourquoi l’univers fictionnel nous attire et nous intrigue-t-il ? De l’autofiction à l’exploration du réel,  de la fantaisie à la logique, il s’agit d’interroger les héros des romans et de leur lien entre réalité et fiction.

 

L’art du romancier consiste à voir le monde, l’art du lecteur revient à emprunter les yeux d’un autre, le narrateur. A cet égard le roman permet de se trouver tour à tour dans la peau d’une amoureuse, d’un criminel, d’un orphelin. La fiction nous procure des vies  par procuration. En ce sens, elle agit comme un multiplicateur d’expériences et ce dès l’enfance. Elle nous met en contact avec la complexité de nos propres vies comme celles des autres.

Parmi des dimensions les plus frappantes de la lecture d’un roman :

1-expérimenter des situations qu’on ne peut pas vivre en réalité.
2-L’intériorisation de l’autre

3-l’intimité exceptionnelle à l’égard de certains personnages : nous les sentons vivre et agir en nous.

4-Les émotions ressenties, les rêves formulés ont un impact non seulement sur l’interprétation que nous faisons d’un roman, mais sur notre propre existence.

5-L’intérêt ne vient plus de ce que nous y reconnaissons de nous-même, mais de ce que nous sommes susceptibles d’y apprendre de notre part d’ombre.

6-Pourquoi la grande fiction est-elle plus vraie que la vie ?

 

Nous vous invitons à contribuer par un article qui montre que la lecture d’un roman -de votre choix, ou de la conception de la littérature en général- est une expérience de pensée. Car se saisir d’un roman, c’est prendre rendez-vous avec soi. Tous les enfants du monde aiment écouter ou raconter des histoires, ce goût ne se perd pas à l’âge adulte. L’homme est une « espèce fabulatrice » (Nancy Huston). Si le genre littéraire est une invention récente de l’humanité, il plonge ses racines dans une aptitude plus fondamentale des humains à se complaire dans les fictions.

 

Vous êtes prié d’envoyer d’ici le 15 juin un petit aperçu de votre proposition. La remise des articles est prévue pour fin novembre 2014. Le nombre de pages est facultatif. Pas plus de 12 pages format A4 par article. Pas de limitations en nombre de signes pour laisser plus de liberté aux auteurs. Rappel des notes en bas de page. Bibliographie en fin du texte.

Nous nous excusons pour le retard qui s’est produit pour ce XVe numéro de la revue, retard indépendamment de notre volonté ; Car il est du à une refonte des centres de recherche  au niveau de l’université. Nous vous promettons qu’un retard pareil n’aura plus lieu. Restant à votre disposition pour toute autre question, nous vous souhaitons bonne lecture de ce numéro dans sa présentation nouvelle et nous serons heureux de vous accueillir sur les pages du prochain.

Carmen Boustani

Directrice de la revue des lettres et de traduction

 cboustan@sodetel.net.lb

Journées d'études Sémiologie actuelle/ GREADIS

 

Journées d’études : Mise en discours des sciences et des technologies
Les jeudi 12 et Vendredi 13 avril 2012
Université de La Rochelleuploaded/appe-lcom-jetude-disours-sciences2.pdf

Journées d'hommage Anne-Marie HOUDEBINE

uploaded/une-vie-dans-les-signes-programme4.pdfJournées d'hommage Anne-Marie HOUDEBINE

Les Salons de Sémiologie actuelle

Les Salons de Sémiologie actuelle

Afin de promouvoir la recherche et la réfléxion en et par la sémiologie, ses applications et ses extensions, nous proposons depuis 4 ans des Salons

17 novembre 2007 Création de l'association

19 décembre 2007 Dépots de statuts en préfecture

19 janvier 2008 Déclaration au Journal officiel

Deux petites années de réflexions plus tard, dont une petite année de grève et des cours "Hors les murs" pour tenter de sauver la sémiologie.

Nous avons décider au début de l'année 2010 de mener notre combat en proposant

Les Salons de l'association Sémiologie actuelle

 

27 janvier 2010

17 février 2010

16 mars 2010

31 mars 2010

5 mai 2010

20 mai 2010

9 juin 2010

7 juillet 2010

15 décembre 2010 Assemblée générale

2 février 2011

30 mars 2011

27 avril 2011

11 mai 2011

1er juin 2011

23 juin 2011

23 juillet 2011

7 décembre 2011 Assemblée générale

18 septembre 2012

23 octobre 2012

4 décembre 2012

12 décembre 2012 Assemblée générale

15 janvier 2013

31 janvier 2013

27 février 2013

20 mars 2013

28 mars 2013

30 mai 2013

4 juillet 2013

12 novembre 2013

18 décembre 2013 Assemblée générale

22 janvier 2014

24 février 2014

19 mars 2014

2 avril 2014

 

 

 

 

 

 

 

Profession de foi

Sémiologie actuelle

Association loi 1901

La sémiologie, anticipée par Saussure au début du XXe siècle et définie comme la “Science de le vie des signes au sein de la vie sociale” nous paraît à défendre (soit les thèses de sémiologie et donc leurs docteur-es) en tant que discipline et nom propre inscrivant, tout particulièrement en Europe, la filiation Saussure/Barthes ; et à faire connaître largement en dehors du domaine universitaire soit ses apports dans le champ social (par exemple dans les expertises, sa spécificité eu égard au marketing, aux recherches sur la communication, etc. toutes choses également utiles pour les recrutements).

En particulier, dans la conjoncture actuelle difficile, il paraît nécessaire de renforcer, en sciences du langage, les disciplines considérées comme des marges, dont la sémiologie, la sémiotique et quelques autres. Soit, être en face des domaines considérés comme «durs» des sciences du langage (phonologie, syntaxe), particulièrement au CNU, pour équilibrer les qualifications et recrutements, cela avec l’Association Française de Sémiotique. Et avec les linguistes du discours ou les sémanticiens par exemple ou d’autres encore, venus de l’horizon des sciences humaines et sociales qui partagent souvent, malgré les théories et méthodes différentes complémentaires, les mêmes objets d’études – objets ou messages sociaux, imaginaires culturels. Et pourquoi pas également avec d’autres sciences affines (médecine, psychologie, psychanalyse) puisque les demandes sociales s’orientent actuellement ainsi (croisement avec l’éthique, la communication, la vulgarisation scientifique, etc.).

 

Sémiologie actuelle est:

  • Une aventure scientifique qui concilie théorisation et opérationnalité et qui s’inscrit dans la filiation saussurienne et barthésienne;
  • Un regard et une pratique critique sur notre monde de signes pour que les signes du monde soient rendus plus visibles et lisibles;
  • Une science de la conscience qui alerte sur les dysfonctionnements sociétaux actuels et en gestation;
  • Une association d’utilité publique qui propose un cadre de réflexion et d’échanges autour des développements théoriques et pratiques actuels de la sémiologie, une association ouverte à toutes sortes d’apports théoriques des diverses sciences et disciplines voisines, a fortiori des différents domaines de la linguistique.

Acte de constitution

Le 17 novembre 2007 à 17 h. est constituée l’association Sémiologie actuelle, dont l’abréviation, lorsque nécessaire, est définie Sa. L’association Sémiologie actuelle est une association loi 1901.

Objet de l’association Sémiologie actuelle

L’association Sémiologie actuelle se donne pour objet la promotion et la diffusion de la sémiologie, science des signes au sein de la vie sociale. Elle entend faire reconnaître plus largement la sémiologie, étendre son périmètre d’influence et d’action auprès des universités, valoriser les études scientifiques et les travaux d’étudiants, déployer ses liens en direction du secteur des entreprises.

 

Le bureau de Sémiologie actuelle

Présidente : Anne-Marie HOUDEBINE

anne-marie.houdebine@orange.fr

Vice-Présidente : Valérie BRUNETIERE – valbrune@wanadoo.fr

Trésorière : Rafaële COSSON – rafaele.cosson@laposte.net

Secrétaire : Diana PIGNARD – diana.pignard@gmail.com

 

Tarifs adhésions

  • Membres : 30 euros
  • Membres adhérents correspondants : 30 euros
  • Membres étudiants : 15 euros
  • Membres bienfaiteurs : à partir de 90 euros
  • Membres institutionnels : à partir de 150 euros

J’adhère à l’association sémiologie actuelle en tant que : membre, membre adhérent correspondant, membre étudiant, membre bienfaiteur, membre institutionnel (rayez les mentions inutiles).

Règlement(chèque bancaire ou postal) à envoyer à :

Sémiologie actuelle-

C/O Anne-Marie Houdebine

165, rue Blomet - bât. D

75015 Paris


1 2   Page suivante


Calendrier
« Juillet 2014 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031
Dernières modifications